Régulation du chauffage électrique

Régulation décentralisée

Fonctionnement le plus simple et le plus répandu.

Principe :

Chaque appareil (convecteur, radiant) possède un thermostat indépendant.
Chaque thermostat est ajusté manuellement sur une température de consigne.
Le thermostat coupe directement l'alimentation électrique de l'appareil lorsque la température est atteinte (seuil haut) et la rétablie quand la température baisse (seuil bas)

Inconvénient :

Pour modifier la température d'une pièce, il faut intervenir manuellement sur le thermostat de l'appareil de chauffage correspondant.

Régulation centralisée

Fonctionnement plus complexe permettant d'adapter la température selon les périodes.

Principe :

Un dispositif centralisé comportant une horloge permet de programmer des températures de consigne différentes selon les heures et selon les jours.
Celà permet de réduire automatiquement la température lorsque la maison est innoccupée ou en période nocturne.
Les régulations centralisées comportent en général plusieurs zones, ce qui permet d'obtenir des lois de programmation différentes pour chaque partie de la maison.

Avantage :

La température de chaque zone peut être ajustée selon les besoins, ce qui permet de réduire globalement le besoin en chauffage.

Transmission de l'information :

Pour que le système fonctionne, il faut que l'information de marche ou d'arrêt émise par la centrale soit transmise à chacun des appareils concernés. Il existe plusieurs modes de transmission :

onde radio : la centrale est équipé d'un émetteur fonctionnant en radio-fréquence. Chaque appareil de chauffage est équipé d'un récepteur.
fil pilote : chaque appareil de chauffage est relié à la centrale par un fil par où transitent les informations.
courant porteur : le signal est envoyé par le fil d'alimentation électrique en superposition du courant principal.

Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License